Handy-Psy

Les Cyberscopies
SimpleViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash.
Titre original La grossesse n’est pas une maladie
Date de parution 2000
Dépôt légal 2000
Langue originale français
Réalisation Alain Casanova
Production(s) Starfilm International et Le Carnet Psy
Auteur(s) Patrick Ben Soussan
Public Tout public, professionnels
Support DVD
Durée 52mn

Patrick Ben Soussan: la grossesse n’est pas une maladie

Patrick Ben Soussan: la grossesse n’est pas une maladie

Cyb05

25,00 €





Descriptif

Patrick Ben Soussan, La grossesse n'est pas une maladie, 2000, Paris, Syros. 215 pages. ISBN 2-84146-762-7.

 

 

Quatrième de couverture

Non, la grossesse n'est pas une maladie ! Et pourtant à fréquenter les maternités aujourd'hui, on se prendrait à douter, tant tout est de plus en plus médicalisé, technicisé : prises de sang, amniocentèse,… Vouloir réduire les risques de mortalité périnatale représente un progrès certain, encore faut-il ne pas y sacrifier l'humain, et surtout se donner les moyens de tenir les engagements pris.

De sa place privilégiée de pédopsychiatre, Patrick Ben Soussan part de ce constat pour répondre dans ce livre aux inquiétudes et aux interrogations des nouveaux parents. Il entend leurs questions pressantes, perçoit leur angoisse que quelques mots et un peu d'attention suffisent à balayer. Avec vigueur et conviction, il leur explique comment déjouer les pièges de l'hypermédicalisation, et s'efforce de définir ce que pourrait être une médecine néonatale à visage humain.

Nourri de multiples rencontres avec des mères, des pères et des bébés, ce livre est une invitation à faire rimer naître avec bien-être, celui des bébés et de leurs parents. Il met aussi en garde contre le mythe sécuritaire à l'œuvre en maternité depuis quelques années.

Patrick Ben Soussan est pédopsychiatre et praticien hospitalier à Libourne. Il a fondé l'Association pour la recherche en Aquitaine sur le nourrisson et son environnement (Arane) et organise des colloques annuels à Bordeaux sur ces questions. Il a dirigé des ouvrages collectifs, notamment Le bébé à l'hôpital (Syros, 1996) et Parents et bébés séparés (Syros, 1996). Il dirige la collection « Mille et un bébé » aux éditions Érès et a publié dans cette collection Le bébé imaginaire (1999).

 

 

Lire le compte-rendu du tchat

Cyberscope : Pour lancer le débat : Comment avez-vous découvert la clinique en maternité, P. Ben Soussan ?

Auteur : Ce n'est pas la clinique que j'ai découvert en maternité, au début, c'est la psychanalyse !

Preg : Je suis très surpris, votre critique de la haute technologie en maternité est-elle un refus du diagnostic anténatal ? ?

Auteur : Non, c'est le refus du silence et de cette façon de traiter la vie et les femmes comme des machines ou des organes.

Alain C. : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la psychanalyse trouvée là ?

Auteur : L'écoute, mon cher, l'écoute et la nécessaire mise en sens.

Sophie : Mais alors comment faire pour rendre plus humain toute cette machinerie ? Il faut un psy derrière chaque soignant ...

Auteur : Non, un humain derrière chaque soignant.

Auteur : Plus encore, un humain derrière chaque machine.

Preg : La formation médicale est à repenser : que faire de concret en maternité pour ça ?

Auteur : La maternité n'a rien à faire de la médecine.

Alain C. : Oui, mais il y a l'Échographie... et elle, elle est médicale !

Auteur : On doit alors pouvoir s'en passer ! ! !

Auteur : Ceci n'est pas un ton polémique, vérifiez auprés des statistiques anglo-saxonnes ou néérlandaises.

Alain C. : Pourrait-on revenir en arrière ?

Cyberscope : Les plans en périnatalité ne manquaient pas de bonnes intentions. Pourquoi le terrain n'y fait pas écho ?

Auteur : Les plans de périnatalité évoquaient même la nécessité de prendre en compte la souffrance psychique des mères. Est-ce la réalité ?

Loïc Dupont rentre dans la discussion.21:10:21

Preg : Je pense à la préparation à l'accouchement. Elle est l'objet de nombreuses critiques. Le problème démarre là aussi. Non ?

Auteur : Sûr que les préparations actuelles posent problème. Mais sont-elles encore adaptées à l'époque ? Lisez le testament du Dr Lamaze, vous y entendrez parler de communisme, de douleur, ...toute une culture.

Preg : Les plans périnatalité comme la vielle circulaire sur l'annonce du handicap à la maternité sont très peu connus par l'ensemble des soignants. Ces textes sont seulement dans le J.O...

Auteur : Tout juste Preg. Là est le fossé. Comment arriver à faire passer tout cela auprès des équipes ?

Edwige rentre dans la discussion.21:14:01

Alain C. : Patrick, qu'est ce qui vous a donné l'envie d'écrire ce livre ?

Auteur : Une vraie réponse ? Un rêve de bébé imaginaire. Une plus banale ? Une colère aprés 10 ans de maternité et au moment de la quitter (la maternité de Libourne !)

Sophie : Messieurs, il y a le machinisme o.k et le machisme du soin ? ? ? ? ?

Alain C. : Avez-vous réussi à changer un peu votre équipe ?

Cyberscope : La ligne de Auteur a décroché, il va revenir...

Alain C. : Que va-t-on devenir si l'auteur ne répond plus ? A-t-il été appelé à la maternité ?

Cyberscope : Auteur a un problème technique. Il devrait revenir au plus vite. Patientons encore svp.

Edwige D rentre dans la discussion.21:30:38

Cyberscope : Chatteurs, Veuillez acceptez toutes nos excuses pour cet incident. Auteur tente de se reconnecter...

Edwige D. : les chatteurs ont aussi du mal a chatter.

Edwige D. : youpie, ca remarche !

Preg : Justement là est la question : que font les soignants de la mère quand le psy n'est pas là (il n'est pas toujours la ! !).

Edwige D. : Quand le psy n'est pas là, les sages femmes se débrouillent (mais il leur manque quand même).

Cyberscope : Question pour Edwige : est-ce possible de faire des échographies sans écraser les plates bandes parentales ? ?

EdwigeD : Écraser, non, mais déformer, oui ... l'échographie est souvent source de malentendus.

Preg : La démarche même du diagnostic anténatal n'est-elle pas un empiétement parental ?

Edwige D. : le diagnostic est notre preoccupation principale, pas celle des parents, d'ou le malentendu.

Sophie : Où est passé notre Auteur ?

Edwige D. : Perdu dans les limbes d'internet.

Cyberscope : Tentative de connection de Auteur en devenir...

Alain C. : Et l'anticipation ?...

P. BEN rentre dans la discussion.21:44:27

Cyberscope : AUTEUR = P. BEN

Cyberscope : P. Ben : croyez vous en la spécificité périnatale de la transparence psychique ?

Sophie : C'est quoi la transparence psychique ?

Alain C. : Un concept énoncé par Monique Bydlovsky.

Sophie : Où est la 3éme oreille ?

Edwige D. : La 3eme oreille doit s'être encore perdue ... quand on est allergique au machinisme ...

Cyberscope : P.Ben Soussan ( sa ligne décroche inopinément ; les inondations. Une partie de Marseille est encore privée de téléphone). Il fait encore une dernière tentative pour nous dire bonsoir...

BEN SOUSSAN rentre dans la discussion.22:02:25

BEN SOUSSAN : J'avais un énorme chat en gorge.

Alain C. : Dommage, ça avait bien commencé... Merci Patrick ! Même si vous n'avez pas accouché d'un « chatt »...

Cyberscope : Chat maintenu jusqu'à 22h15.

BEN SOUSSAN : La transparence psychique me semble un concept par trop limitant. On retrouve ces mêmes éléments dans bien d'autres temps de maturation psychique et de désorganisation du schéma corporel.

Cyberscope : Pouvez vous en dire un peu plus. À quelles autres situations pensez vous ?

BEN SOUSSAN : 2 particulières. La fin de vie mais aussi les vécus très particuliers autour des exérèses pour sein, utérus, ...

Sophie : Croyez vous que les parents sont prêts pour un suivi de grossesse moins médicalisé ; par exemple. sans péridurale pour l'accouchement ?

BEN SOUSSAN : Non. Les équipes non plus.

Preg rentre dans la discussion.22:09:15

Edwige D. : La douleur de l'accouchement est souvent un thème dominant en consultation comme en préparation.

Alain C. : Je suis obligé de vous quitter... à regret, mais rendez-vous pour la prochaine cyberscopie !

Cyberscope : Salut Alain !

BEN SOUSSAN : La douleur véhicule tellement d'affects, de fantasmes,...Derrière ce mot que d'incompréhensions.

Cyberscope : Les maisons de la naissance : Info ou Intox ?

BEN SOUSSAN : Les maisons de naissances, intox pour sûr tant que la maternité sera aux mains des hommes.

BEN SOUSSAN : Salut Star Alain.

Christian R. rentre dans la discussion.22:14:16

Edwige D. : Dans le projet des maisons de naissance, grossesse et accouchement sont gérées par les sages femmes ?

Christian R. : Bonsoir Patrick. Glurps... Je crois que j’arrive au moment où le patron dit « on ferme ! »...

Cyberscope : Pas de douleurs Christian R. et bienvenue !

BEN SOUSSAN : Oui. Il y est même spécifié qu'il faudra être volontaire pour choisir ce mode d'accouchement. Vous imaginez, se mettre entre les mains de sages femmes et pas de la docte université masculine...

Edwige D. : Oui, j'imagine très bien. Il existe des femmes qui choisissent de faire suivre leur grossesse par une sage femme, et ce choix est volontaire.

Preg : Comment les (sages) femmes peuvent lutter contre l'armada des Mac do de la naissance de Messieurs les Prs ?

BEN SOUSSAN : Les sages femmes ne peuvent pas lutter. Les femmes seules le peuvent. Elles ont à reconquérir ce pouvoir.

Sophie : Et le congé de maternité ? Pour quand une augmentation ? Faut-il un référendum ?

BEN SOUSSAN : Non, pas un référendum, tout le monde s'en tape des référendums et personne n'y vote.

Christian R. : A propos du congé maternité : est-ce une question de quantité ou de qualité (de l’accompagnement, surtout) ?

Cyberscope : Encore 3 minutes pour la question de C.R.

BEN SOUSSAN : Au fait, qui vote les lois ? Et la parité plutôt que la quantité ?

Edwige D. : Reconquérir ce pouvoir, oui, mais comment retrouver confiance pour ne pas être dépossédée de sa maternité ?

BEN SOUSSAN : Mais pourquoi perdre sa confiance parce qu'on est enceinte ? Là se situe la question de l'accompagnement de C.R. Accueillies et accompagnées, les femmes auront confiance. En elles et en nous.

Edwige D. : Tout a fait d'accord, les préparations à la naissance sont des lieux de parole qui permettent d'y parvenir.

Cyberscope : Bravo et mille et un Mercis pour Patrick B.S. À bientôt pour le prochain chat avec F. Roustang : « La fin de la plainte » le 31 octobre. Merci à tous les participants pour leur ténacité.

BEN SOUSSAN : Sorry pour le chat marseillais, un peu inondé ces derniers temps. Bonne nuit !

 

 

Lire le sommaire du livre

Ceci est un écriteau gueulard

I. Attendre un enfant

1. Conjuguer la grossesse sans malentendu

« Au commencement était le verbe »

Les malentendus de la grossesse

2. À l'orée du bois

La grossesse nous ramène à l'enfance

Maman, ma mère

Introït et post-coïtum

3. Une si longue attente

Le test

L'échographie

Neuf mois

4. Le bébé imaginaire

II. Accueillir un enfant

1. Raconter l'histoire d'un bébé à ceux qui n'en sont plus

Ce bébé du dedans de nous

Qui es-tu, bébé ?

2. Faites des pères, faites des mères

Variations peintes

Variations musicales

Variations historiques

Variations saisonnières

III. Pendant la grossesse, la vie continue

1. La grossesse, en strass et paillettes

2. Les petits maux de la grossesse

3. « Enfer ou ciel, qu'importe ? »

Vous êtes grosse de péchés

La loi des hommes

4. Le sexe des anges

Le sexuel à la trappe

Aux innocentes les ventres pleins

IV. La grossesse sur la scène hospitalière

1. « Ma grossesse au pas de charge »

2. Le « mamarathon »

3. Un espoir déçu

4. Préparations françaises

V. Naître

1. Lombre et la lumière

2. Recherche désespérément hôtel de charme pour histoire d'amour débutante

3. Le grand déclenchement

4. « On m'a volé mon accouchement »

5. Le magasin des bébés

Accoucher à l'hôpital ou ailleurs

H3 ou J3 ?

Du lait et des fables

VI. Sortie sans avis médical : touche pas à ma maternité

1. Sans l'aide d'Hippocrate, petit bébé deviendra grand



Naviguez par mots-clefs

Institutions Déficiences sensorielles Vie familiale Traumatismes Déficiences mentales Paralysie cérébrale Entreprises Formation Scolarisation Maladies neuromusculaires

Abonnez-vous à notre lettre d'information

   Indiquez votre nom:

   Votre adresse email

HANDI-PSY (Ex DID))

Alain Casanova Prod.

30 rue de Paradis, 75010 Paris

Tél. 0033 (0)6 07 17 18 65

casanova.alain@gmail.com